Le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin
Le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin

Le Fonds d’aide et de relance pour entreprises et organismes francophones du sud de l’Ontario récidive

Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (l’AFO) et la Société de développement communautaire Prescott-Russell (SDCPR) ont lancé mardi la deuxième ronde du Fonds d’aide et de relance pour entreprises et organismes francophones du sud de l’Ontario (FAREOSO).

Cet investissement de 3 millions $ permettra aux entreprises et aux organismes du sud de la province à faire face aux répercussions de la pandémie de la COVID-19. Les petites et moyennes entreprises (PME) et les organismes francophones du sud-ouest, du centre et de l’est de l’Ontario non admissibles aux aides fédérales actuelles ou qui ont des besoins de financement continus sont particulièrement visés par le FAREOSO. Un montant maximal de 20 000$ non remboursable pourra être versé aux organismes et aux entreprises admissibles.

La Chambre de commerce de Hawkesbury, le Centre de service à l’emploi de Prescott-Russell et le Groupe Convex Prescott-Russell font partie des 46 récipiendaires des subventions de la première ronde.

«Il est important pour l’AFO de mettre l’argent dans les mains des groupes et des communautés qui en ont besoin», souligne le président de l’AFO, Carol Jolin. «Venir en aide à nos membres, c’est renforcer la cohésion et la force du réseau communautaire franco-ontarien. Beaucoup d’emplois, de projets ont été touchés par la crise sanitaire. Ce fonds arrive donc à son heure pour permettre à nos organismes de reprendre leur souffle et de maintenir leurs activités», ajoute-t-il.

Les demandes peuvent être soumises à l’AFO pour les organismes à but non lucratif jusqu’au 29 octobre et auprès de la SDCPR pour les entreprises à but lucratif jusqu’à épuisement des fonds.